• Nos offres d'emploi
    CDI / CDD / INTERIM
    FYTE

Votre protection sociale

Au-delà du bénéfice de la Sécurité sociale, un certain nombre d’accords nationaux ont été conclus entre les organisations syndicales de salariés et l’organisation patronale de la branche vous permettant de bénéficier d’une indemnisation complémentaire en cas de maladie ou d’accident.

Sécurité sociale

Nos intérimaires sont affiliés au régime général de la Sécurité sociale. En conséquence, vous bénéficiez comme tout salarié des prestations de la Caisse de Sécurité sociale et des Allocations familiales.

Retraite complémentaire

Nous adhérons à une caisse de retraite complémentaire REUNICA. Tous les ans, cette caisse nous envoie votre décompte de points de l’année précédente.

Maladie ou accident du travail

En plus de l’indemnité de la Sécurité sociale, sous réserve de remplir certaines conditions, vous pouvez bénéficier en cas d’arrêt de travail pour maladie (à partir du 10ème jour) ou d’accident du travail (dès le 1er jour) d’un complément versé par Bayard Prévoyance.

Congé de maternité ou d’adoption

Une indemnité complémentaire à celle de la Sécurité sociale vous est versée pendant votre congé de maternité dans la mesure où vous justifiez de 590 heures d’ancienneté sur les douze derniers mois ou 1 400 heures sur les vingt quatre derniers mois dans la profession.

Hospitalisation

Si vous êtes hospitalisé(e), suite à une maladie ou à un accident du travail, vous pouvez bénéficier d’une allocation forfaitaire pour garde d’enfant sous réserve de remplir les conditions pour être indemnisé par Bayard Prévoyance.

Invalidité et décès

En cas de classement en 2e ou 3e catégorie d’invalidité, une rente trimestrielle vous est versée si vous justifiez de 1 800 heures d’ancienneté dans la profession au cours des 24 mois précédant l’arrêt de travail.
En cas de décès en cours de mission mais sans lien avec l’activité professionnelle, un capital-décès est versé aux ayants droit sans condition d’ancienneté.
Les enfants bénéficient d’une rente éducation dès lors que la victime justifiait de 1 800 heures d’ancienneté dans la profession dans les 24 mois précédant le décès.
En cas de décès consécutif à un accident de travail ou à une maladie professionnelle, les ayants droit de la victime ont droit à un capital-décès et, le cas échéant, une rente éducation est versée aux enfants si le décès est intervenu pendant la mission, ou dans l’année qui suit la date de l’accident.
Si le décès intervient à la suite d’un accident de trajet, il est versé aux ayants droit un capital-décès. Les enfants bénéficient d’une rente éducation dès lors que la victime justifiait de 1 800 heures d’ancienneté dans la profession dans les 24 mois précédant le décès.

Pour plus de renseignements, consultez la brochure REUNICA Prévoyance ou appelez au 01 71 72 50 50
www.reunica.com